ou declarer isolation des combles

Une bonne isolation d’une maison est l’initiative par excellence d’une réduction à long terme de la consommation énergétique. En effet, plus un logement est bien isolé, et moins la consommation énergétique est réduite. Depuis le sol, en passant sur les murs jusque sur le toit et les combles, une forte déperdition thermique se présente. Donc pour éviter une telle perte de chaleur, il est convenable de bien isoler toutes les parties de la maison. Mais une grande question demeure irrésolue pour beaucoup d’utilisateurs : où déclarer isolation des combles ? Voici la réponse de notre rédaction.

Isolation des combles et crédit d’impôt

En s’occupant de l’isolation d’une maison, il est tout à fait possible de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur la facture de chauffage. À noter que l’état propose un crédit d’impôt pour ce genre de travaux. Toutes les personnes qui résident en France peuvent obtenir un crédit d’impôt sur différents types d’isolation. Ce Crédit touche spécifiquement les résidences principales qui sont construites depuis 2 ans. Donc, vous n’aurez plus besoin d’installer plusieurs chauffages dans votre logement sous peine de débourser toute une fortune chaque fin du mois pour cause d’une facture d’énergie exorbitante. Pour le montant de la déduction fiscale, cela peut aller jusqu’à 30 % en fonction des travaux à réaliser et l’isolation des combles en fait partie. Un autre critère qu’il faut respecter pour l’obtention de ce crédit est aussi le fait que les travaux de rénovation énergétiques doivent être réalisés par une entreprise qualifiée RGE.

Les conditions d’obtention d’un crédit d’impôt pour l’isolation des combles

Il y a des critères éligibles pour que le CITE soit obtenue. En effet, les dépenses pour les travaux sont soumises à un plafond bien défini dont 100 €/m2 pour les parois opaques isolées par l’intérieur et 150 €/m2 pour les parois opaques isolées par l’extérieur. Pour l’isolation des combles, les critères à respecter sont une résistance thermique RT supérieure ou égale à 7 m2.K/W pour les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles. Aussi, l’isolation des toitures de terrasse doit avoir une RT supérieure ou égale à 4.5 m2.K/W. Du côté des rampants de toiture et des combles aménagés, la résistance thermique doit être supérieure (ou égale) à 6 m2.K/W. Sachez qu’il n’y a pas que le CITE qui est la seule solution pour financer vos travaux d’isolation de combles. Vous pouvez aussi vous appuyer sur d’autres aides comme la TVA à taux réduit ou encore l’éco-PTZ sans oublier les aides de l’ANAH et la Prime Energie. Tout cela présente une aide dont vous aurez besoin pour la réalisation de l’isolation des combles.